Une bonne préparation

L’été 2018 aura été très chaud. Il n’a pas été toujours facile de s’entrainer avec des températures aussi chaudes. Mon entrainement quotidien a donc dû être adapté, je partais plus tôt que d’habitude le matin et pour l’entraînement de l’après-midi j’allais un peu plus tard.

 

Fin juin, j’ai participé à une course à pied à la Vallée de Joux. C’est une course de 24km autour du lac débutant au Sentier. Il faisait vraiment très chaud, mes pieds ont en vraiment souffert. Néanmoins, j’ai pu aller chercher ma première victoire de la saison. Le lendemain nous avons également fait le tour du lac mais cette fois en ski à roulette lors du traditionnel slow-up.

Au mois de juillet, je me suis rendu à Oberstdorf pour un camp d’entraînement avec Swiss-Ski. Dans cette station, il y a une superbe piste de ski à roulettes. Nous y avons effectué beaucoup d’entrainements intensifs. Voici quelques photos.

Après ce bon camp d’entrainement, je me suis donné quelques jours de repos et j’en ai profité pour aller voir de bons concerts au Paléo Festival à Nyon.

Début août, mon groupe d’entrainement et moi sommes partis en Norvège pour deux semaines de camp. Au programme, un camp normal sur la première semaine et sur la deuxième la Toppidrettsveka. C’est une course sur plusieurs jours avec une très bonne concurrence au départ.

Durant la première semaine de camp, nous avons retrouvé notre ancien coach Phillip Furrer pour une superbe semaine d’entrainement dans la région du champion Peter Northug. C’était super de s’entrainer là-bas, d’une part pour les températures un peu plus fraîche qu’en Suisse, il était donc plus facile de s’entrainer et surtout pour le sommeil beaucoup moins compliqué quand le thermomètre ne marque pas 30°C, d’autre part nous nous entrainions à une altitude beaucoup plus basse qu’en Suisse. Nous étions au bord de mer, il est donc plus facile de s’entrainer avec un rythme plus élevé qu’en Suisse.

Les courses de ski roues se sont bien passés malgré quelques petites péripéties inévitables sur les courses de ski roue (brie de bâton). Je remarque que ma forme est bonne mais pas encore incroyable.

Après mon camp de Norvège, j’ai eu le temps de faire une lessive et le lendemain je rejoignais l’équipe de sport de l’administration des douanes à Andermatt. J’ai eu l’occasion de partager ma passion avec les aspirants gardes-frontière lors de séances de Nordic Walking. De plus, ce camp regroupait l’équipe de biathlon, skieurs alpinistes et fondeurs engagés par l’administration des douanes, ce fut alors sympa de partager des moments sportifs avec des sportifs d’autres disciplines.

Actuellement, je me trouve à la maison pour deux semaines d’entrainements chablaisiens.  Ensuite, je rejoindrais Andermatt pour un motor block avec le Nordic Weekend.